• NouVelles De CôTeS D'IvoiR

    Date inconnue

    21ème RIMa : des nouvelles de Côte d'Ivoire

    150 Marsouins fréjusiens sont déployés près d'Abidjan dans le cadre de l'opération « Licorne » dont le but est de protéger les populations locales et les ressortissants français.

    Loin des yeux, mais pas loin du cœur. Les 300 Marsouins du 21ème RIMa (la 2ème CIE est déjà présente dans cette région comme réserve opérationnelle) partis au début de l'année pour l'ouest africain ne sont pas oubliés par la base arrière qui reçoit régulièrement des nouvelles des hommes participant avec leur chef de corps le colonel Castres à l'opération « Licorne » en Côte d'Ivoire.

    Des nouvelles qui sont très attendues par les familles restées à Fréjus on s'en doute. Le patron du 21ème RIMa envoie même de temps à autres une « lettre » pour faire le point et de démentir éventuellement des rumeurs.

    Car il y a souvent loin de la coupe aux lèvres entre la situation vécue sur place par le détachement et les reportages de la télévision qui ont tendance, c'est bien naturel, à ce focaliser uniquement sur les points chauds.

    Une mission de protection

    150 Marsouins fréjusiens sont partis assez discrètement le 6 février dernier par avion pour Abidjan. A cette époque, la situation était très tendue dans le pays entre les « loyalistes » du président Gbagbo et les « rebelles » du nord du pays. Alors que les politiques discutaient en France (les accords de Marcoussis), sur le terrain il a fallu très vite déployer des forces pour protéger la population civile ivoirienne et les ressotissants français, nombreux dans le pays et  un temps fortement menacés.

    Un pont aérien a d'ailleurs été établi pour rapatrier des familles entières.

    Les hommes du 21ème ont été rejoints quelques jours plus tard par leur matériel (des VAB, des tentes et leur popote pour être complètement autonomes) envoyé par bateau depuis Toulon. Ils ont intégré les 3 000 soldats de l'opération « Licorne » et sont engagés avec les unités de la 6ème brigade légère blindée de Nîmes.  

    En réserve d'intervention pour tout le pays

    Dans un communiqué officiel du régiment, on apprend que nos Marsouins « sont placés en réserve d'intervention de l'ensemble du théâtre, ayant reçu comme mission principales d'assurer aux côtés des forces ivoiriennes la sécurité des intérêts et des ressortissants étrangers d'Abidjan ».

    « Pour les Marsouins, la mission de traduit par des patrouilles en ville qui doivent  à la fois rassurer les uns et dissuader les autres à un moment clé du processus de sortie de crise ».

    Le colonel Castres rappelle également que ses hommes « en ont vu d'autres » (Kaboul, Mazar-e-Sharif ou Pristina pour ne citer que les derniers théâtres d'opération) « et que c'est avec sérénité qu'il accomplissent leur mission, sachant être à la fois prudents et vigilants, mais aussi chaleureux et spontanés dans leurs contacts avec la population locale ».

    En principe, le retour du détachement est prévu au début de l'été.

    J.-M Ch.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Octobre 2005 à 07:52
    reponse
    Vous allez y retourner ?
    2
    Dimanche 23 Octobre 2005 à 07:59
    Orthographe
    Tiens, voila une correc' de ta phrase d'intro: ... TouS CeuX QuI S'aPProCheNT ... MoN DeSTiN EsT D' ErRER eSSaYanT De DéVoiLER Le SeCreT J'ai pas lu le reste, franchement 3 fautes enormes dans une phrase de 2 lignes, ce n'est pas encourageant Ne le prends pas mal, hein Je dis ca pour ton bien Bonne continuation
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :